Le divorce par consentement mutuel en ligne

Article publié le 27 - 06 - 2018 dans la categorie: > actualité

Divorcer en ligne dans le cadre d'un consentement mutuel est une solution rapide, économique et moderne. Suivez le guide pour un divorce réussi.


Le divorce par consentement mutuel est le genre de divorce le moins complexe pour les personnes mariées souhaitant divorcer à l’amiable. En effet, ce type de divorce a pour principe l’accord de la séparation et les conséquences qui peuvent s’ensuivre. Cependant, pour rendre ce divorce encore plus facile et accessible, il est réalisable en ligne. Mais peut-on réellement divorcer à l’amiable en ligne ? Découvrez la réponse dans cet article.

Est-il possible de divorcer à l’amiable sur internet ?

En effet, divorcer par consentement mutuel sur internet est effectivement possible. C’est d’ailleurs le seul type de rupture de mariage civil  qui est envisageable en ligne. Sur le divorce en ligne, tout est simplifié : accord des deux parties sur la séparation, aucun enfant à charge et aucun bien à partager.

En outre, passer par internet pour son divorce accorde énormément d’avantages. Les individus concernés profiteront d’un énorme gain de temps, car le processus sera simple et extrêmement rapide. De plus, la rupture de mariage civil en ligne coûte moins cher que le divorce contentieux. Toutefois, cette séparation sur internet dégage quelques hics notamment les déplacements au tribunal pour connaître la décision du juge. Aussi, la rencontre avec quelques professionnels est nécessaire étant donné que toutes les procédures ne sont pas dans les cordes du réseau internet. À part cela, le paiement de cette rupture en ligne se règle bien avant le commencement des démarches. Or, en cas d’inaccomplissement ou de renoncement, la somme versée ne sera pas remboursée.

Le déroulement du divorce en ligne

Pour commencer, il faut trouver un site de divorce en ligne proposant leurs soutiens pour établir la rupture. Ensuite des questionnaires détaillés vous seront soumis pour que le site puisse détenir toutes les informations vous concernant. Ensuite, diverses professionnelles se chargeront de traiter votre cas. Une fois terminé, votre avocat vous transmettra le projet de convention et vous disposerez de temps pour réflexion. Passé le délai, si vous voulez toujours passer ce cap, la signature de la convention ainsi que l’enregistrement de celle-ci auprès du notaire auquel vous la soumettrez, va clore toutes les phases.