Fiduciaire à Genève : ce que nous avons à vous proposer

Article publié le 19 - 10 - 2017 dans la categorie: > economie-finance

Notre fiduciaire à Genève est à votre écoute et à votre service et vous propose des services adaptés à vos besoins que ce soit personnels ou professionnels.


Notre objectif est de faire en sorte d’optimiser votre potentiel financier et économique. Nous vous offrons un service de qualité pour ce qui est des déclarations d’impôt ou de la création d’entreprise. Nous vous accompagnerons tout au long de chaque étape. Mais dans un premier temps, si vous envisagez de solliciter notre aide, il faudrait nous fournir quelques informations sur votre projet, nous pouvons en discuter ensemble.
Lors de la création d’une nouvelle société, il est recommandé de solliciter l’aide d’un professionnel pour que vous puissiez profiter de tous les avantages et limiter les risques qui pourraient survenir. En Suisse, vous devez passer par différentes stades comme le choix du statut de votre entreprise : SA, SARL ou RI. Vous pouvez avoir plus de détails en allant sur le site fiduciaire-a-geneve.ch. Vous aurez aussi besoin de connaître le montant de votre capital, l’acte notarié, et également de vous enregistrer au Registre du Commerce. A cela s’ajoute, la libération du capital et l’affiliation, qui en fonction de la forme juridique de votre société, est obligatoire à certains organismes et assurances. Pour notre part, nous pouvons vous accompagner dans ces différents stades et même après la création de votre société. N’hésitez pas à nous contacter pour nous parler de votre projet ou pour faire une demande de devis. 

Quelques éléments à savoir sur la création d’une société

Créer une société demande du temps et de connaître certaines informations. Si par exemple vous souhaitez créer une société anonyme, il est nécessaire que vous ayez un capital minimum de CHF 100 000 et effectuer une libération de capital de 20%, d’au minimum CHF 50 000. L’un des associés doit résider en Suisse. Toutes les démarches administratives et légales, nous pouvons nous en charger pour vous. Si vous êtes domicilié dans un autre pays, nous pouvons être la personne qui réside en Suisse pour vous. Nous offrons toutes les services d’accompagnement afin de mener à bien votre projet. Une ou plusieurs personnes peut constituer une SA. Ces personnes auront à apporter un capital en numéraire ou en nature et ce seront ces apports qui deviendront des actions. Avec la raison individuelle,  il s’agit de la forme juridique la plus répandue en Suisse.  Les avantages avec ce type de société c’est que vous allez bénéficier d’une bonne notoriété et de la protection de vos avoirs privés. 
Si vous souhaitez créer une SARL, le capital minimum est de CHF 20 000 et vous devez effectuer une libération du capital à 100%. Tout comme la SA, une des associés doit résider en Suisse. La Société à responsabilité limitée est la combinaison d’une société Anonyme et d’une société en nom collectif. Elle peut être exploitée par une ou plusieurs personnes et elle bénéficie d’une personnalité juridique dès l’inscription au registre de commerce. L’avantage se situe donc au niveau du capital  social à apporter. Cette forme juridique convient aux PME, mais ne bénéficie toutefois pas de la même notoriété qu’une société  anonyme. 
Comme vous l’avez remarqué, le choix de la forme juridique est très important, voilà pourquoi il est nécessaire de passer par une fiduciaire à Genève. Cette dernière définira pour vous la forme la plus adaptée en fonction de vos besoins, de votre activité, de la taille et l’organisation de votre entreprise, ainsi que des moyens financiers que vous disposez pour sa création. A noter que si vous n’avez pas suffisamment de capital, la forme la plus simple est la Raison individuelle. Puis, vous pourrez toujours faire évoluer votre entreprise pour plus tard et le modifier en SA ou en SARL. Si votre chiffre d’affaires n’atteint pas les  CHF 100 000 en un an, vous n’êtes pas obligé de vous enregistrer au Registre de commerce. Peu importe le type de société que vous allez fonder, vous devez être au courant des engagements que vous aurez à prendre sur votre fortune personnelle s’il s’agit d’une raison individuelle ou d’une société en nom collectif, ou sur le capital que vous avez investi uniquement s’il s’agit d’une société anonyme ou d’une société à responsabilité limitée.

Pour plus de renseignements, visiter le site.