Les médecins généralistes pourraient augmenter les tarifs de leurs consultations

Article publié le 29 - 02 - 2016 par Simon dans la categorie: > santé

Le prix des consultations auprès des médecins généralistes va-t-il bientôt augmenter ? C’est en tout cas ce que laisse penser le syndicat des médecins généralistes de France. En effet, une augmentation de 2 euros est à envisager d’ici quelques semaines selon plusieurs spécialistes du domaine.


Un passage de 23 à 25 euros

La première information fiable que nous avons pu obtenir, c’est que plus de 80% des médecins généralistes envisagent de passer de 23 à 25 euros sur leur tarif de consultation. Ce qui est une augmentation unilatérale dans la mesure où l’assurance maladie a la prend en charge uniquement à 23 euros. Dans le même sillage, 72% d’entre eux veulent augmenter le montant de la création d’un dossier médical d’un nouveau patient. Pour le syndicat, cette augmentation est justifiée par le fait que les médecins généralistes de France sont les moins bien payés de toute la zone euro avec un revenu net de 26 euros l’heure.

Une augmentation pour assurer l’équité dans le traitement

Revenons à cet argument selon laquelle les médecins généralistes de France sont moins bien payés. En effet, ceux-ci sont assez désavantagés sur le plan salarial par rapport aux autres spécialistes tels que les chirurgiens, les psychologues, etc. Cette augmentation tarifaire aura ainsi pour effet d’équilibrer la balance selon le docteur Thomas FIERLING. Les négociations dans l’optique d’augmenter ces tarifs se dérouleront en principe durant le mois de février 2016.

L’Assurance Maladie s’oppose à cette augmentation

Selon l’Assurance maladie, les médecins généralistes n’ont pas de raisons d’augmenter le prix des consultations pour la simple raison que ces derniers ont bénéficié ces dernières années de plusieurs majorations telles que la majoration pour personnes âgées, le forfait médecin traitant, la rémunération sur les objectifs de santé publique, etc.). Ces différentes majorations ont en effet permis une augmentation de 8 % du salaire des médecins généralistes depuis 2012. En ce sens, la Caisse Nationale d’assurance maladie estime que l’augmentation de ces prix n’est pas du tout conventionnelle contrairement à ce que prétend le syndicat. Quoi qu’il en soit, ce sont les utilisateurs des services médicaux qui vont encore en pâtir.